Page:Marie Lenéru - La Paix.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Delisle, suivant son idée.

D’ailleurs, j’ai tort de prendre l’affaire au tragique, elle exigerait sa démission et Peltier y regarderait à deux fois !


Jean

Il ne la donnerait jamais… Mais elle ne le demanderait pas, je crois.


Simone, très excitée.

Alors, ce serait le comble du ridicule !


Delisle

Je ne vois pas très bien, en effet, le magnifique entraîneur qu’est Peltier, passant avec ses officiers d’ordonnance dans le salon pacifiste de sa femme !


Jean

Ils n’en sont pas là !


Delisle

En attendant, il me paraît faire la sottise d’en être plus amoureux que de son grade !


Jean

Peltier n’a pas cinquante ans, et il en porte quarante !