Page:Marivaux - Œuvres complètes, édition Duviquet, 1825, tome 2.djvu/506

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
496
LES ACTEURS DE BONNE FOI ,


MERLIN

Que vous me charmez, belle enfant ! Donnez-moi votre jolie main, que je vous en remercie.


LISETTE, interrompant.

Je défends les mains.


COLETTE

Faut pourtant que j’en aie.


LISETTE

Oui ; mais il n’est pas nécessaire qu’il les baise.


MERLIN

Entre amans, les mains d’une maîtresse sont toujours de la conversation.


BLAISE

Ne permettez pas qu’elles en soient, Mademoiselle Lisette.


MERLIN

Ne vous fâchez pas, il n’y a qu’à supprimer cet endroit-là.


COLETTE

Ce n’est que des mains, au bout du compte.


MERLIN

Je me contenterai de lui tenir la main de la mienne.


BLAISE

Ne faut pas magnier non plus ; n’est-ce pas, Mademoiselle Lisette ?