Page:Marot - Œuvres, éd. d’Héricault, 1867.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


IV.

DU LAID TETIN.

Tétin qui n’as rien que la peau,
Tétin flac, tétin de drappeau,[1]
Grand tétine, longue tétasse,
Tétin, doy-je dire bézasse ?
Tétin au grand vilain bout noir
Gomme celluy d’un entonnoir,
Tétin qui brinballe à tous coups
Sans estre esbranlé, ne secoux,
Bien se peult vanter qui te taste
D’avoir mis la main à la paste !
Tétin grillé,[2] tétin pendant,
Tétin flestry, tétin rendant
Villaine bourbe en lieu de laict.
Le diable te feit bien si laid ! [3]
. Tétin pour trippe réputé,
Tétin, ce cuidé-je,[4] emprunté,
Ou desrobé, en quelcque sorte,
De quelque vieille chèvre morte ;

  1. Guenilles.
  2. Raccorni , ratatiné. Grillé avoit parfois le sens de ridé.
  3. C’est le diable qui t’a fait.
  4. A ce que je pense.