Page:Martel - Les Cévennes et la région des causses, 1893.djvu/349

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
343
les eaux souterraines

Chose très remarquable : sous les Causses semble exister une sorte de trait d’union entre ces petits volcans du midi de la France et les grands centres éruptifs du Velay, de l’Aubrac et de l’Auvergne. En trois points le basalte se montre, comme s’il avait inutilement tenté de s’épancher sur les plateaux jurassiques : en plein Larzac, au nord de la Pezade ; en plein causse de Sauveterre, par 1,040 mètres d’altitude ; et surtout (fait que ne relate ni la carte géologique de Dufrénoy et E. de Beaumont, ni celle de Vasseur et Carez, ni celle, au 1,000,000e, des travaux publics) au fond même de la gorge du Tarn. On a vu (p. 66) quelle est la dimension du curieux dyke de basalte injecté en travers des cours d’eau.

Ces trois intrusions ne semblent-elles pas jalonner, sous les Causses, entre le plateau central et la Méditerranée, une immense fente épanouie en éventail vers le nord, qui aurait craché tous les volcans français, mais qui n’aurait pu cependant crever la lourde et épaisse croûte jurassique ?

Telle est, à grands traits, la géologie des Causses et des Cévennes,


BIBLIOGRAPHIE

Parran, Essai d’une classification stratigraphique des terrains du Gard : Bull. de la Soc. géologique, 2e série, t. XXVIII.

H. Lecoq, Époques géologiques de l’Auvergne, Paris, 1807. 5 vol, in-8o.

Lan, Filons des Cévennes : Annales des mines, t. VI, 5e série, 1854.

Gourret, Géologie du Larzac : Annales des sciences géologiques, L XVI, 1884.

Magnan, Études sur les formations secondaires des bords du plateau central.

Reynès, Essai de géologie et de paléontologie aveyronnaises, Paris, J.-B. Baillière, 1868, in-8o, 110 p.

De Malafosse, Lias de Marvejols : Bull. de la Soc. d’histoire naturelle de Toulouse, t. VI, 1872.

Argeliez, Notice géologique et paléontologique sur les terrains sédimentaires de l’Aveyron. Congrès scientifique de France, à Rodez, 1874.

Émilien Dumas, Statistique géologique du Gard, Paris, A. Bertrand, 1876 (ouvrage posthume), 3 vol, in-8o.

Description géologique de la France, par Dufrénoy et Élie de Beaumont, t. II, ch, ix, p. 684, pour le terrain jurassique des Causses, Paris, 1841-1873, 3 vol. in-4o.

Matériaux pour servir à la description géologique de la Lozère, par G. Fabre : Bull, de la Soc. d’agriculture de la Lozère, 1872, p. 35 ; Ibid., 1874, p. 10 ; Ibid, 1875, p. 23.

Ad. Boisse, Esquisse géologique du département de l’Aveyron, Paris, impr. nationale, 1871, in-8o.

Esquisse géologique du département de la Lozère, avec carte, 1860, par Dorlhac : Bull. de la Soc. d’agriculture de la Lozère, 1860, p. 375. (Travail important.)




CHAPITRE XXIII

les eaux souterraines.


Sols perméables et imperméables. — Infiltration. — Hydrologie souterraine. — Les sources. — Formation des cavernes. — Rivières souterraines. — Le Karst, la Recca, la Poik. — Les avens. — Leur formation. — Marmites des géants. — Hydrologie intérieure des Causses, — Creusement des cañons : théorie des anciennes grottes.


Toute l’eau qui tombe du ciel se comporte sur terre de deux façons différentes, selon la nature du sol qui la reçoit.