Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome I.djvu/153

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
107
bibliographie du chapitre iii

royale de Chazeau, dite du Très-Saint-Sacrement, depuis la mitigation accordée en 1660. Lyon, imp. Bruyset, 1758, in-12, 2 parties, 1 f.-x-212 p. -2 f., 86 p.-2 f.

Le royal monastère de Chazeaux, chronique forézienne et lyonnaise, par M. l’abbé Javelle, curé de Chazeaux. Saint-Étienne, Chevalier, MCCCCLXX, in-8, vii-318 p.

SAINT-FRANÇOIS DE SALES

F.-Z. Collombet, L’église Saint-François, dans Lyon ancien et moderne, par les collaborateurs de la Revue du Lyonnais, sous la direction de Léon Boitel (1843), II, 63-72.

Paroisse de Saint-François de Sales, Lyon ; souvenir des fêtes célébrées les 26, 27, 28 décembre 1877, en l’honneur de saint François de Sales, proclamé docteur de l’église universelle. Lyon, Josserand, 1878, in-8, 2 f.-54 p.-l f.

H. Rivoire, La paroisse Saint-François de Sales, hier et aujourd’hui. Lyon, Vitte, sans date (1900), in-8, 296 p., 12 grav.

Règlement de la confrérie du Saint-Sacrement de la paroisse de Saint-François de Sales de Lyon. Lyon, imp. Jevain. 1903, in-S, 13 p.

CALVAIRE

L’œuvre des dames du Calvaire pour les pauvres femmes incurables et les veuves délaissées, compte rendu annuel depuis 1845.

Notice sur Mme veuve Garnier-Chabot, fondatrice de l’œuvre du Calvaire et de l’Association des dames veuves. Lyon, imp. Girard et Josserand, 1854, in-8, 19 p.

Les veuves et la charité, l’œuvre du Calvaire et sa fondatrice, par l’abbé Chaffanjon. Lyon, Briday, 1872, in-8, 2 f.xxxx-180 p.l f. — Autres éditions en 1880, 1899 et 1900.

Règlement de la congrégation des Dames Veuves, établie à Lyon. Lyon, imprimerie Mougin-Rusand, 1877, in-32, 19 p.

Manuel à l’usage des dames du Calvaire. Lyon, Vitte & Perrussel, 1888, in-18, 4 f.-333 p.

Institut de France, Académie des sciences morales et politiques, rapport sur le prix Audiffred (actes de dévoûment), à décerner en 1904, fait par M. Félix Rocquain, dans la séance publique annuelle du 10 décembre 1904. Paris, typographie de Firmin-Didot et Cie, MDCCCCIV, grand in-8, 16 p. — On y couronne l’œuvre du Calvaire, à Lyon.