Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome I.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
109
bibliographie du chapitre iii
La place Bellecour et l’église de la Charité, avant la Révolution. — Au moment de la bénédiction, les passants se mettent à genoux.

CHAPITRE IV

LA CHARITÉ. CŒUR-AGONISANT, CHARLOTTES, TRINITAIRES, VISITATION


LA CHARITÉ

Lyon, il est à peine besoin de le rappeler, a conservé une place d’élite parmi les villes qui tenaient à honneur d’hospitaliser largement les œuvres de bienfaisance, et l’histoire de l’église de la Charité moins connue que celle de l’hospice lui-même, mérite à cet égard une attention particulière, dans un travail comme celui-ci.

En 1531, la famine ravageait la province et faisait affluer à Lyon à un grand nombre de malheureux fuyant les campagnes environnantes qui ne pouvaient plus les nourrir. Les échevins, le clergé, les notables organisèrent des secours publics, réunirent assez de ressources pour posséder encore quelques centaines de livres, après avoir pourvu à tout, jusqu’à la cessation du fléau. Le