Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome I.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Face nord du cloître. (Reconstitution de M. Rogatien Lenail.)

HISTOIRE
des
ÉGLISES ET CHAPELLES DE LYON


CHAPITRE I
LA PRIMATIALE
et ses annexes
SAINT-ÉTIENNE ET SAINTE-CROIX




SAINT-JEAN

À l’église Saint-Jean se rattache toute l’histoire de la cité. Son titre de primatiale atteste encore l’antique suprématie de Lugdunum sur les trois Gaules, et quelques-uns de ses rites rappellent les origines grecques de l’Église de Lyon.

Le vocable de saint Jean-Baptiste fut d’abord attribué au baptistère de Saint-Étienne, église maintenant disparue et alors sanctuaire préféré des rois burgondes. Après le xiie siècle s’élèvera la basilique actuelle de Saint-Jean, témoignage de la puissance d’un chapitre qui personnifie pour les Lyonnais la période féodale.