Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/212

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
194
histoire des églises et chapelles de lyon

Henard-Villet dont la générosité était sans bornes. M. le curé de l’Annonciation a pensé rendre un juste témoignage à ce digne bienfaiteur en plaçant, après sa mort, son buste dans le porche de l’église.

L’Annonciation est l’œuvre de M. Bourbon, architecte, et du zélé curé M. Vaudier. Le portail est accosté de deux statues : saint Pothin tenant l’image de la Vierge et saint Irénée, second évêque de Lyon. Au-dessus du portail deux anges, l’un armé d’un glaive, l’autre portant un lis ; plus haut encore, deux vitraux éclairent l’église ; enfin, tout au sommet, on a sculpté les symboles des quatre évangélistes. Surmontant la flèche, une niche de goût discutable, contient un groupe de l’Annonciation.

Intérieur de l’Annonciation.

Pénétrons dans l’intérieur, après avoir traversé le porche où on a sculpté les armes du cardinal Coullié. L’édifice est de style gothique, à trois nefs et transept. Le maître-autel de marbre blanc est décoré, sur le devant, d’un bas-relief représentant la Cène, et au retable de petits anges ; des stalles de chêne sculpté sont placées le long du chœur. Dans la nef, se trouve la chaire dont la tribune est de pierre et décorée d’un bas-relief représentant le Christ enseignant au milieu des apôtres Pierre et Paul ; l’abat-voix est décoré d un Saint-Esprit avec anges de pierre et de bois. Le chœur est séparé de la nef par deux tables de communion en pierre blanche, ornées de croix, de raisins et d’épis avec portes en cuivre. Au fond de la grande nef, au-dessus de la porte d’entrée, on a sculpté une grande croix de pierre et les instruments de la passion vénérés par deux anges.

Au sommet de la petite nef de gauche se trouve la chapelle de la Sainte-Vierge dont l’autel est décoré d’un bas-relief représentant l’Annonciation et surmonté d’une statue de la mère de Dieu. Tout à côté se trouve la chapelle du Sacré-Cœur ; à l’autel on a sculpté un groupe : Notre-Seigneur apparaissant à la bienheureuse Marguerite-Marie, et au-dessus