Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/408

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
386
histoire des églises et chapelles de lyon

sœurs de grand mérite, Mlles Faurit. Après des débuts modestes, les directrices achetèrent sur la colline de Fourvière un vaste terrain ; puis, avec l’assistance d’un conseil de laïques bienfaiteurs, elles firent construire un hôpital modèle avec vaste chapelle.

Chapelle de l’œuvre de la Croix, l’autel.

Celle-ci fut édifiée vers 1888 et bénite par le cardinal Caverot ; elle est l’œuvre de M. Sainte-Marie Perrin ; son style est le roman. L’autel est de forme originale : au-dessous de la table d’autel, ou voit une grande croix étendue sur un coussin. Dans l’abside de la chapelle, l’artiste Sarrazin a peint une belle fresque représentant Simon le Cyrénéen qui aide Jésus à porter sa croix. En dessous, s’élève la statue du Sacré-Cœur, et de chaque côté, celles de la Sainte Vierge et de saint Joseph. Dans la nef, qui est unique, on a placé deux statues polychromes de saint Pierre et de saint Louis de Gonzague. Comme la chapelle de la Croix est affectée à un hôpital, elle se termine, dans le fond, par une vaste tribune communiquant directement avec les salles de malades. Sur la façade extérieure de la chapelle se trouve un Christ en bronze de dimension considérable, et dans une chapelle mortuaire annexe, une magnifique statue de la Vierge en marbre donnée par M. l’abbé Ruel, fondateur de l’orphelinat de garçons à Cuire. L’hospice de la Croix possède une Sainte-Face peinte sur bois par un Carme déchaussé, œuvre d’art donnée par un bienfaiteur.

SAINT-GEORGES

Avant d’aborder la notice de la commanderie Saint-Georges de Lyon, il importe de rappeler en quelques lignes l’histoire de l’ordre des chevaliers Saint-Jean de Jérusalem dits aussi chevaliers de Rhodes et de Malle. Vers 1040, des marchands italiens bâtirent à Jéru-