Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/188

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



V.

FUNÉRAILLES ET PARTAGE DES RELIQUES.


Le Bouddha était né 623 ans avant J.-C. ; il mourut en 543 ; il avait donc vécu quatre-vingts ans.

Un des plus célèbres religieux, Anirouddha, cousin de Sâkya-Mouni, prit immédiatement la direction de la communauté. Les disciples, troublés par la douleur, avaient besoin d’être calmés. Dans un discours ému, Anirouddha dépeignit le maître délivré du réseau des passions, et parvenu au terme de son existence, comme une lampe qui s’éteint quand l’huile est épuisée. Ces consolations suffirent pour arrêter les larmes des religieux, et on songea à rendre, sans délai, au bienheureux, les honneurs qui lui étaient dus.

N’eût-il pas été un saint, le Bouddha avait droit, par sa naissance, aux funérailles d’un roi Tchakravartin, ou mo-