Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/195

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



INDEX




Adjâtasatrou, fils de Bimbisâra, roi de Magadha, et l’un des plus grands ennemis de Sâkya-Mouni. Se convertit ensuite au Bouddhisme qu’il protégea, 151, 153, 155, 161, 175.

Amazones, V. Femmes.

Amrapalî, courtisane célèbre, mère du médecin Djivaka ; se convertit au Bouddhisme, 161, 162.

Abhidharma, partie des livres sacrés, 169.

Adjnâna Kaundinya, l’un des cinq premiers disciples du Bouddha, 97.

Amrita, l’ambroisie, le breuvage de l’immortalité.

Suivant la mythologie brahmanique, l’Amrita est le produit du barrattement de l’Océan par les dieux, 42.

Anâtha Pindika (ou Pindada), célèbre maître de maison de la ville de Srâvasti. Son nom, qui signifie : « Celui qui donne de la nourriture à ceux qui sont sans protecteur » n’est, à proprement parler, qu’un titre exprimant sa libéralité.

C’est lui qui fit bâtir le monastère de Djêtavana pour les religieux du Bouddha, 117.

Ananda, cousin et disciple du Bouddha. Est chargé de rédiger la partie des livres sacrés nommés Soûtras ou récits légendaires, 115, 130.

Obtient du Bouddha la fondation de l’ordre des Religieuses, 135 et suiv., 148, 150, 165, 170.