Page:Mary Summer - Histoire du Bouddha Sakya-Mouni, 1874.djvu/221

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


vière Hiranyavatî, la Gandakî des modernes, 15, 132, 160.
— (royaume de), 53, 57.

Vênouvana, parc auprès de Râdjagriha, où se trouvait un monastère, 106.

Vihâra. Les vihâras, ou couvents des Bouddhistes, étaient placés au milieu d’un parc spacieux avec des jardins et des promenades. Les bâtiments étaient à plusieurs étages, et, outre les choses nécessaires à la vie ordinaire des religieux, on y trouvait aussi des médicaments pour les malades, 106.

Vimalâ, divinité du jardin appelé Vimalavyoûha, 28.

Vimba ou Bimba (momordica monadelpha), 15.

On compare la couleur des lèvres vermeilles à celles du fruit de cette plante, lequel est d’un rouge vif.

Vinaya, partie des livres sacrés contenant la discipline, 169.

Visâkhâ, femme d’Anâtha Pindika, 124.

Visvâmitra (le maître d’école), 29.

Dans le poëme du Ramâyana, ce nom appartient au précepteur de Râma.


Yasa, l’un des premiers convertis, à Bénarès, 97.