Page:Massé - À vau-le-nordet, 1935.djvu/170

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
168
à vau-le-nordet

pas la courbe classique. Il paraît que nous avons des mollets de fantassins ou de vieux grognards. Il n’a pas dit des jambes en manches de veste et c’est tout juste.

— Régine, il n’est pas possible que l’on puisse être goujat à ce point. J’aime mieux croire qu’il cherchait à chatouiller à sa façon votre vanité, tâchant à vous amener ainsi à faire la belle jambe. Tant il est vrai qu’il est difficile d’apprendre à un vieux singe à faire des grimaces. En l’occurrence, le vieux singe faisait l’âne pour avoir du son.

— Ta, ta, ta, on ne m’ôtera pas de l’idée que c’est un vieux marcheur qui décrie les Kébécoises par dépit, parce qu’il ne peut plus guère faire mieux que se rincer l’œil. Avec ça que sa vue n’est pas bonne.

— Et c’est important chez un voyeur !

— Tu me fais penser à une chose : Jeannette lui a demandé s’il passait la revue des jambes toutes les après-midi sur la Terrasse. « Sur la Terrasse ? a-t-il répondu, allons donc ; pour juger en parfaite connaissance de cause, je ne sais pas de point de vue comparable à celui qu’offrent vos côtes et surtout vos escaliers. Vous suivez à cinq ou six pieds la personne dont vous désirez étudier les jambes, et vous êtes servi à souhait. » — Tiens, on ne m’ôtera pas de l’idée que c’est un vieux saligaud !

— Peut-être bien, mais enfin, comme stratégie, ça n’est pas si mal trouvé. Pisteur, tant que tu