Page:Massenet - Mes souvenirs, 1912.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Mes Souvenirs


(1848-1912)




CHAPITRE PREMIER

L’ADMISSION AU CONSERVATOIRE



Vivrais-je mille ans — ce qui n’est pas dans les choses probables — que cette date fatidique du 24 février 1848 (j’allais avoir six ans) ne pourrait sortir de ma mémoire, non pas tant parce qu’elle coïncide avec la chute de la monarchie de Juillet, que parce qu’elle marque mes tout premiers pas dans la carrière musicale, cette carrière pour laquelle je doute encore avoir été destiné, tant j’ai gardé l’amour des sciences exactes !…

J’habitais alors avec mes parents, rue de Beaune, un appartement donnant sur de grands jardins. La