Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/107

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


sance. Il prit une part aux luttes municipales, fit élire l’épicier J.-O. Mercier contre le tribun J.-A. Chapleau, le fougueux Médéric Lanctôt contre le brave commerçant, Alexis Dubord.

De plus, le club chercha, à l’instar de l’Institut canadien, à se répandre dans la province et l’on connaît par une brochure reproduisant la correspondance échangée entre l’abbé Larocque et le député Dufresne qu’il existait une succursale de la société à Saint-Jean.

Quels étaient les membres de ce club ?

D’après le pamphlet déjà cité, « les rédacteurs du Pays, de l’Union nationale et de l’Ordre trônaient dans les assemblées », trois membres du parlement… les députés de Bagot, Maurice Laframboise, de Richelieu, Jean-François Perrault et d’Iberville, Alexandre Dufresne, en faisaient aussi partie.

Parmi les autres, les anciens nomment : Ludger Labelle, le fondateur, Edmond Angers, fabricant de chaussures, trésorier, O. Archambault, avocat, J. et C. Patenaude, Elzéar Labelle, avocat et poète, frère de Ludger, A. David, H.-F. Rain-