Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/191

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


de bien-fonds, consignées dans l’étude de Basset, au mois de décembre 1687 ne laissent aucun doute sur l’identité de ce héros.


Le Bohême

Un Gaspard Dargan dit Le Bohême était à la Pointe-aux Trembles, en 1678. (Tanguay, Dictionnaire généalogique I 158.)


Pierre Payet dit Saint-Amour

Époux de Louise Tessier et ancien caporal de la compagnie de M. de La Mothe, il s’était établi dans la pointe de l’île. Fait prisonnier au cours du combat, il fut emmené au pays des Iroquois d’où il revint en 1693.

On l’avait cru mort, car on baptisa, en 1691, son fils comme enfant posthume.


Antoine Chaudillon, chirurgien

Époux de Marie Boucher, il résida à Sorel de 1674 à 1678 ; ensuite, on le trouve à la Pointe-aux-Trembles. Mgr Tanguay, dans À travers les registres, le mentionne parmi ceux qui furent tués le 2 juillet, mais c’est inexact, car il figure dans un acte