Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


1708. — Étienne Volant, sieur de Radisson. Dans le registre des audiences, le 17 août 1708, on consigne que Volant de Radisson a fait un procès-verbal d’arpentage dans la seigneurie de Lachesnaye. Ce Volant naquit à Québec en 1664 et se maria à Sorel en 1693. Tanguay (vol. III, 480) a vu quelque part qu’il était « colonel des troupes de la milice bourgeoise » et au vol. VI, 498, il constate que Volant était à Chambly en 1710.

Il semble avoir résidé assez longtemps à Montréal, car il y possédait une maison en 1721, et il mourut dans cette ville en 1735.

1708-1741. — J.-B. Lefebvre dit Angers naquit à Québec en 1672 et vint demeurer avec sa famille à Montréal, entre 1704 et 1706. Par une ordonnance conservée à Montréal, et datant du 18 octobre 1708, l’intendant Raudot autorise maître Angers, charpentier, à arpenter et à mesurer. Ce praticien décède en 1742 ; il signait « J.-B. Angér ». Son fils, J.-B. Angers, fut juge prévôt de l’île Jésus, en 1744.

1710-1720. — Gilles Papin. D’abord commis de Jacques Le Ber, à Montréal,