Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/82

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


SOCIÉTÉS POLITIQUES SECRÈTES
CANADIENNES FRANÇAISES

depuis la cession jusqu’à la confédération


Tous les pays ont eu leurs sociétés secrètes, parce qu’il est des idées ou des projets qui ne peuvent se discuter — sans danger — que dans une ombre propice.

Entre les causes qui font surgir les groupements de cette espèce, il n’en est pas de plus fertile que le mécontentement contre l’organisation politique d’un pays. C’est ce que nous constatons ici, car nos sociétés du dix-huitième et du dix-neuvième siècles, n’ont visé, en général, qu’à modifier ou à changer la forme du gouvernement.


LES FRÈRES DU CANADA.

1786


La première société secrète de langue française à Montréal, et probablement au Canada, semble être celle qui porta le nom