Page:Maupassant - Pot-pourri, paru dans Le Gaulois, 3 janvier 1883.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

boireau

Tout c’ qu’on y présente.

forget

Et tu crois qu’ moi, y m’nant ma p’tite.

boireau

T’auras pas seulement l’ temps d’te r’ tourner, a sera baptisée. — Eh ben, vieux, voyons, franchement, ça t’chauffe t’y ?

(Forget perd la tête de joie, demande l’adresse, le nom du chef — « chef-prince, primat des gaules, l’abbé Chatel ». Et les deux amis se séparent après un long dialogue infiniment amusant.

Quinze jours plus tard ils se rencontrent de nouveau, et Boireau s’informe du baptême.)

forget

En v’ là un prêtre. Si tous étaient comme ça, vois-tu ?…

boireau

Va j’ t’écoute.