Page:Maupassant Bel-ami.djvu/179

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


blié notre pacte ? Nous sommes des amis et des alliés, n’est-ce pas ? Donc, si vous avez besoin de moi, en quoi que ce soit, n’hésitez point. Une dépêche ou une lettre, et j’obéirai.

Elle murmura : — Merci, je n’oublierai pas. — Et son œil aussi lui dit : « Merci », d’une façon plus profonde et plus douce.

Comme Duroy descendait l’escalier, il rencontra, montant à pas lents, M. de Vaudrec, qu’une fois déjà il avait vu chez elle. Le comte semblait triste — de ce départ, peut-être ?

Voulant se montrer homme du monde, le journaliste le salua avec empressement.

L’autre rendit avec courtoisie, mais d’une manière un peu fière.

Le ménage Forestier partit le jeudi soir.