Page:Meilhac, Halévy - Le Château à Toto.pdf/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PITOU.

Et lequel ?…


CATHERINE, le regardant dédaigneusement.

A quoi qu’ ça servirait d’ te l’ dire ; à rien du tout… Alors j’ te l’ dis pas…


PITOU, levant la main.

Ah ! tu m’en f’ras tant que…


CATHERINE, se mettant en garde.

Pour ça, tu sais… quand tu voudras… (Ritournelle.) Pas maintenant pourtant, v’là du monde !


Scène VI

Les Mêmes, Le Chœur, puis MAITRE MASSEPAIN et LE VIEUX SERVITEUR[1].


Les paysans entrent, vivement par les portes du fond.

CHŒUR :
––––––Dépeçons, achetons la terre
–––––––––––Par morceaux,
––––––Et démolissons pierre à pierre
–––––––––––Les châteaux.
––––––De cet antique domaine
––––––Nous aurons chacun un brin,
––––––Dans la montagne ou la plaine
––––––Chacun aura son lopin.

CATHERINE.
––––––Venez donc, monsieur l’ notaire,
––––––Sans vous nous ne pouvons rien faire.
  1. Catherine, Massepain, Pitou, le vieux serviteur, chœur à gauche et à droite.