Page:Meilhac et Halévy - La Vie parisienne, 1866.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tille (Haut.) Et cet excellent amiral, est-ce que nous ne le verrons pas ?…


PAULINE.

Mais il ne peut pas venir.


PROSPER.

Pourquoi ça ?…


PAULINE.

Pas possible d’entrer dans son uniforme…


URBAIN.

Il aura engraissé…

On sonne.


PROSPER et URBAIN.

Voilà ! voilà !


LE BARON.

Qu’est-ce que c’est ?….

On sonne plus fort.


PAULINE, à URBAIN et à PROSPER.

Tenez… il s’impatiente…


URBAIN et PROSPER.

On y va ! on y va !

Ils sortent en courant ; le baron ébahi les regarde s’en aller.


Scène VII

LE BARON, PAULINE.



LE BARON.

Qu’est-ce que c’est encore que ça.


PAULINE.

Qu’avez-vous ?…


LE BARON.

Mais il me semble que le prince et le général nous quittent d’une façon un peu singulière.


PAULINE, avec expression.

Vous vous en plaignez…

Coup d’œil, jeu de scène.