Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/283

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
281
AVERTISSEMENT

moins libre et moins fière, amasse la gloire funeste des guerres de conquête. Arrive le dernier Bonaparte, et voici les guerres d’oppression. Les « soldats de la Révolution » ont changé de camp, hélas ! et c’est nous qui les combattons…

Ainsi va, portant avec elle sa sévère moralité, cette grande et douloureuse histoire, de 1792 à 1869, de la veille de Jemmapes à la veille de Sedan.