Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/413

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LES GUERRES DE DÉLIVRANCE


I


Pour comprendre ce que furent les armées de la République et la grande vie morale qui les animait, il faut se rappeler leur origine. Elles sortaient des fédérations fraternelles. Elles étaient parties d’un autel.

Sur cet autel, en 90, la France armée (trois millions d’hommes) avait juré deux choses, qui sont le symbole de la Révolution : l’unité de la patrie et l’affranchissement du monde. A cette première réunion, armée mais pacifique encore, la France se donna rendez-vous. Elle tint parole en 92, elle partit tout entière aux croisades de la liberté.

Dès ces grandes journées de juillet 90, quand on vit tout un canton, parfois tout un département en armes, il ne fut pas difficile de prévoir les immortelles demi-brigades de la République. Quand on vit ensuite les fédérations immenses qui réunirent