Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LIVRE PREMIER



I

INFLUENCE DES FEMMES AU DIX-HUITIÈME SIÈCLE
MATERNITÉ


Tout le monde a remarqué la fécondité singulière des années 1768,1769 et 1770, si riches en enfants de génie, ces années qui produisent les Bonaparte, les Fourier, les Saint-Simon, les Chateaubriand, les De Maistre, les Walter Scott, les Cuvier, les Geoffroy Saint-Hilaire, les Bichat, les Ampère, un incroyable flot d’inventeurs dans les sciences.

Une autre époque, antérieure de dix ans (vers 1760), n’est pas moins étonnante. C’est celle qui donna la génération héroïque qui féconda de son sang le premier sillon de la liberté, celle qui, de ce sang fécond, a fait et doué la Patrie ; c’est la Gironde et la Montagne, les Roland et les Robespierre, les Vergniaud et les Danton, les Camille Desmoulins ; c’est la génération pure, héroïque et sacrifiée, qui