Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
60
LES FEMMES DE LA RÉVOLUTION

tution. Dans les questions de subsistance, de danger public, ces ouvriers ne viennent pas seuls ; les femmes, inquiètes, les mères de famille, poussées par les souffrances domestiques, les besoins de leurs enfants, viennent avec leurs maris, s’informent de la situation, s’enquièrent des maux, des remèdes. Plusieurs femmes, ou sans mari, ou dont les maris travaillent à cette heure, viennent seules et discutent seules. Première et touchante origine des sociétés de femmes.

Qui souffrait plus qu’elles de la Révolution ? Qui trouvait plus longs, les mois, les années ? Elles étaient, dès cette époque, plus violentes que les hommes. Marat est fort satisfait d’elles (30 décembre 90) ; il se plait à mettre en contraste l’énergie de ces femmes du peuple dans leur souterrain et le bavardage stérile de l’assemblée jacobine qui s’agitait au-dessus.