Page:Mickiewicz - Les Slaves, tome 1.djvu/107

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les Azes sont une peuplade de souche indo-germanique dont une branche s’est étendue vers le Nord et y a été connue d’abord sous le nom de Scandinaves, et plus tard sous celui de Goths et d’Ostrogoths. D’après l’opinion de quelques érudits, cette race à son origine dans l’Inde où elle composait la caste des guerriers ; elle a dû émigrer par suite de révolutions intestines. Ce peuple semble créé pour la lutte et le combat ; son organisation physique le sépare des familles ouralienne, sémitique et slave ; il a une haute stature, le front élevé et bombé, des yeux de faucon, un nez d’aigle, du penchant à l’obésité, des passions vives, unsatiable désir de conquête et de domination. Tels sont ses principaux caractères physiques et moraux. Seul de tous les peuples asiatiques, il possédait au suprême degré l’art de régner et d’administrer. En Asie, il formait l’aristocratie des peuplades turques et ouraliennes ; en Occident, il forma celle des populations germaniques et celtiques. Les Azes ou Scandinaves se sont emparés de tous les trônes de l’Europe, un seul excepté, lequel était occupé par un roi slave. Le mode d’organisation particulier aux Azes s’est conservé dans le Caucase, où sont encore aujourd’hui des peuplades qui proviennent de la même source et que le temps a fort peu modifiées. Leur constitution sociale était assez compliquée ; elle se composait d’une aristocratie nobiliaire, du peuple conquis et des esclaves. Ce peuple a jadis eu des rois ; mais comme ils avaient peu d’influence et qu’ils étaient souvent chargés, ils n’ont pu établir nulle part un gouvernement stable. Chez les Goths et les Ostrogoths, l’exis-