Page:Mickiewicz - Les Slaves, tome 1.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PRÉFACE
DE L’ÉDITION ALLEMANDE.


_____


Je dois au public quelques explications sur les circonstances au milieu desquelles s’est formé cet ouvrage dont je me reconnais auteur, bien que je ne l’aie point écrit.

Le gouvernement français ayant créé au Collège de France, une chaire de langues et littératures slaves, et m’ayant appelé à l’occuper, je quittai Lausanne, où me tenait tout ce qui peut attacher un exilé a la terre étrangère : j’acceptai ma charge de professeur, à Paris, comme le devoir d’un serviteur dans la cause de la Pologne et des pays slaves, dans la cause de la France.

Privé le plus souvent de documents historiques à consulter, je dus commencer avec mes seules ressources, avec mes souvenirs. Ce que j’avais senti et observé pendant mon séjour dans les divers pays slaves ; ce que j’avais retenu de mes anciennes études sur leur histoire et leur littérature ; ce qui surtout était entré en moi de l’esprit qui anime actuellement ces peuples ; voilà tout ce que je possédais : je le partageai avec mon auditoire. Un cours littéraire au Collège de France a pour but l’exposition des résultats acquis à