Page:Mirbeau - Ça les embête, paru dans l’Écho de Paris, 8 décembre 1890.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Deuxième critique (très grave)

Le théâtre !… Mais ce n’est qu’une question d’optique !


Premier critique

Et puis la pièce a vieilli… considérablement vieilli…


Deuxième critique

Oh, si elle a vieilli !… c’est-à-dire… (Scrupuleux). Mais a-t-elle vieilli ; au fait ?… Êtes-vous sûr qu’elle ait vieilli ?… n’était-elle pas plutôt morte, en naissant ?…


Premier critique

Non… Elle n’était pas morte tout à fait… Elle a vieilli, voilà tout !…


Deuxième critique

D’abord, ça n’est pas une pièce.


Premier critique

Évidemment, ça n’est pas une pièce.


Deuxième critique

Où voyez-vous la pièce.


Premier critique

Je ne vois pas du tout la pièce… Personne ne voit la pièce… C’est une chronique, une chronique dialoguée : c’est tout ce qu’on veut, excepté une pièce…


Deuxième critique

Dans une pièce, il faut qu’il y ait une pièce… Pour qu’une pièce soit une pièce, la première condition est qu’il y ait une pièce.


Premier critique

Or, il n’y a pas de pièce, dans cette pièce…


Deuxième critique

Pas l’ombre de pièce… Il ne suffit pas,