Page:Montesquieu Esprit des Lois 1777 Garnier 2.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

cherchent à devenir les esclaves de ceux qui tyrannisent le gouvernement.

C’est-là l’origine juste & conforme à la raison, de ce droit d’esclavage très-doux que l’on trouve dans quelques pays ; & il doit être doux, parce qu’il est fondé sur le choix libre qu’un homme, pour son utilité, se fait d’un maître ; ce qui forme une convention réciproque entre les deux parties.




CHAPITRE VII.

Autre origine du droit de l’esclavage.


Voici une autre origine du droit de l’esclavage, & même de cet esclavage cruel que l’on voit parmi les hommes.

Il y a des pays où la chaleur énerve le corps, & affoiblit si fort le courage, que les hommes ne sont portés à un devoir pénible que par la crainte du châtiment : l’esclavage y choque donc moins la raison ; & le maître y étant aussi lâche à l’égard de son prince, que son esclave l’est à son égard, l’esclavage civil y est encore accompagné de l’esclavage politique.