Page:Montfort - Un cœur vierge.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Un cœur vierge




I


Une fois, quand j’étais très jeune, il m’était arrivé de passer, aux îles Chausey, plusieurs jours qui m’avaient semblé très agréables. Je n’y suis jamais retourné et j’ignore ce que l’endroit est devenu. Alors il était sauvage, on y pouvait mener l’existence la plus libre. J’avais pêché au clair de lune par de magnifiques nuits d’été ; le jour j’avais vécu dans l’eau transparente, au milieu des rochers, en plein soleil et sous le vaste ciel… Il n’en