Page:Montfort - Un cœur vierge.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


toute sa famille, que je connais maintenant, comme lui-même, a un air respectable, vous a des façons bourgeoises de gens posés. Je suis bien tombé, j’ai eu raison de me fier à cet homme-là… À côté de l’affiche des commissions, une affiche du maire, qui défend de laisser brouter dans l’île les chèvres et les moutons sans qu’ils soient attachés à un piquet. Je lis aussi l’avis du syndic des gens de mer : l’avertir si on retrouve une torpille perdue, et, du même : formalités à remplir pour laisser à terre un homme blessé ou malade à bord, afin qu’il ait droit à une pension sur la caisse des gens de mer.

Quelque chose d’important plus loin : le tarif des transports de la marée par vapeur. Un bateau passe à Houat périodiquement, et transporte la pêche des habitants de l’île sur le continent, où elle est vendue.

J’ai l’impression qu’Houat est ordonnée, sérieuse, bien administrée. Ces gens perdus