Page:Moréri - Grand dictionnaire historique - 1759 - vol. 10.djvu/937

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ZUR

Z U R

Sixième branche des barons de la TourChastillon-Zur-Lauben.

XVII. Fidèle^ baron, de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben, le dernier des fils de Béat-Jacques I du nom 3 baron de la Tour, &c. & de Marie-Marguerite Pfeiffer, dame de Wyher, seigneur d’Hembrtinn & d’ Ano-licken, étoit né à Zug le premier mars 1675. Il servit d’abord en France en qualité de lieutenant dans les troupes de fa nation, revint ensuite à Zug fa patrie & en exerça les principales charges, bailli du comté de Rhintal, au nom des cantons cofeigneurs de ce bailliage, les années 1705» & 17 10. On l’établit, à la mort de son frère aîné Béat- Jacques, en janvier 17 17, capitaine général de la province libre, 6c la même année du conseil intime de Zug, ftat haltère ou fécond chef depuis 17 19, jufqu’en 17 2. z j landamme ou chef à compter de cette année 1712, celles de 1713 & 1724. Il mourut à Lucerne le zG février 173 1, âgé de 56" ans, où il est inhumé dans la sépulture des nobles Meyer de Baldegg, paroifTe de S. Léger. Il avoitépoufé i°. Marie-Catherine-Atlande-Adelaïde i fille de Jean Meyer de Baldecrg, bailli du comté de Sargans, du conseil intime de la république de Lucerne, & de N. Durler, deux maisons illustres, décédée à Zug le 1 4 mars 1725 : Se z°. le zG août 1716 Marie-Catherine Ségeffer de Bruneck, d’une noble & ancienne maison de Lucerne, sans avoir donné d’enfans. Il est forti du premier mariage 1 . P [acide- Antoine-Léonce > né à Zug le 15 novembre 1704, mort en bas-âge. z. Béat-Gérold-Fidéle, né à Zug le 3 octobre 170(3, capitaine commandant la compagnie de son coufîn Béat-François-Placide de la Tour-Châdllon-Zur-Lauben, dans le régiment de Wittmer ., mort à Lille en’ Flandre sans alliance le 22 octobre 1742, âgé de 36" ans, inhumé dans l’égHfe de S. Etienne de cette ville. 3. Rudolf-Beat- Jacques-Antoine, qui fuit. 4 Marie -Marguerite-Catherine, née à Zug le 23 novembre 1696, mariée en septembre 1721 ^ avec le capitaine Placide Schneider de Wartenfée, d’une noble & ancienne maison du canton de Lucerne, morte en 1750. 5. Anne-Catherine-Béatrix, née à Zug le premier décembre 1G97, morte sans alliance à Zug le 30 novembre 1738, âgée de 40 ans. G. Marie-Barle-Jo/ephe,, née à Zug le 16 février 1 699, veuve de Charles-Joseph de Brandenberg, capitaine-lieutenant au fer vice du roi catholique, morte à Zug en 1749. 7. Marie- Anne-Verene, née à Zug le 1 1er mai 1701, mariée le 24 juin 1728 à Jean-Jacques Beutler, trésorier général du canton de Zug, morte à Zug en 1757. 8. Marie-Louise-Francoise, née à Zug le 25 mai 1703, morte à Zug le 4 mars 1708, âgée de cinq ans. 9. Marie-EJiher-Atlandé i née à Zug le 1 5 février 1711, morte enfant. 10. Marie-Françoise-Eliabeth, née à Zug le 1 2 mai 17 1 4, morte au berceau à Zug en 171 5.

XVIII. Rudolf-Beat-Jacques-Antoine, baron de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben, né à Zug le 27 avril 1708, enseigne, puis lieutenant de la compagnie de son cousin Béat-François-Placide de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben j dans le régiment Suiffè de

Wittmer, capitaine -commandant cette compagnie en décembre 1742, s’est trouvé aux siéges du fort de Hollande près de Philisbourg, de Menin, d’Ypres, de Furnes, de Tournai, ville Se citadelle, d’Oudenarde, Oftende, de Nieuport, de Bruxelles, de la citadelle d’Anvers, de Maeftricht, 5c à la bataille de Raucoux j en 175 7 à la bataille de Rofsbach, & en 17 5 S dans l’armée de Soubize en Allemagne. Il a obtenu le brevet de lieutenant-colonel d’infanterie en juin 1758. Il a plusieurs filles de son mariage avec Emanucle- Angélique, barone de Heiff, fille de Pierre-Jtan-Louis de Heiff, baron du saint Empire 5c colonel en France, 5c de dame Magdcléne-EÏi^àbethMarcé de Villebrun, Se née à Pfaltzbourg, le 25 juillet

1731.

Septième branche des barons de la Tour ChASTILLON-ZuR. -L AUBEN.

XVÏ. Henri, baron de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben ^ fécond fils de Beat II du nom, baron de la Tour, & à’ Euphemie de Honegger, naquit à Bremgarten le 23 novembre Gzi, enseigne en 1640 j lieutenant dans la compagnie de son nom aux gardes SuifTes, capitaine en 1 649, par la retraite de son oncle Henri de la Tour-Zur-Lauben, fut eftropié au liège de Rpfes en Catalogne l’an 1645 s se ^ distingué en 1654.» commandant un bataillon des gardes SuifTes dans la défaite du secours que les Espagnols tentèrent de jetter dans Arras > major général des troupes du canton de Zug, l’an 1656, durant la guerre des cinq canrons catholiques contre Zurich & Berne, il remporta différens avantages sur les ennemis ; créé gouverneur du comté de Baden, il en remplît les devoirs avec éclat les deux années ordinaires d’exercice 1659 & 1660. Le canton de Zug le nomma son député l’an 1^3, pour renouvellera Paris l’alliance avec Louis le Grand. Sa compagnie 1 aux gardes ayant été réformée, ainsi que plusieurs autres du même régiment en GG%, le roi lui donna une chaîne d’or, & une pension par brevet du zG mai de cette même année : il n’étoit âgé que de 5 5 ans lors de fa mort, qui arriva à Zug le 1er mai 1676. Son corps fut inhumé dans Lcglife de S. OfVald : on a gravé une épitaphe sur son tombeau* Henri de la Tour avoir épousé le 1 1er novembre 1 647 Anne-Marie, fille de Jean Speck, banneret dii canton de Zug, ancien capitaine d’une compagnie au service de France l’an 1 G 3 5, & de Marie-Jacobée de ; Schmid, morte à Zug le G décembre 1^97 j laifîanc de son mariage 1 . Béat-Jacques, né à Zug le 6 décembre 1649, mort à Zug en bas-âge le 14 aoûc 1654. 2. Beat-Jacques, qui fuit. 3. Béat-Henri-Joseph, né à Zug le 12 février 1662, mort à Zug le 10 mars 1663. 4. Béat-Henri- Joseph, connu dans le monde fous le nom de chevalier de Zur-Lauben, feigneur de Lourbes, né à Zug le 12 novembre 166 3 9 leva le 22 janvier 1690, de l’aveu du canton de Zug, une demi-compagnie de cent hommes pour le régiment des gardes SuifTes, dont il a resté toute fa vie titulaire : premier capitaine des grenadiers dans ce régiment, il s’est distingué aux batailles de Sreinkerque & de Néerwinde, au siége de Namur & i toutes les expéditions militaires de son corps feizC années de fuite, à dater de 1690 j chevalier de l’ordre royal & militaire de S. Louis le 1 3 février 1703, brigadier des armées du roi le 10 février 1704, fuccéda le 1 o novembre de cette même année à deux compagnies de son frère aîné le comte de Zur-Lauben, l’une mise sur pied par son frère en 1 688 j l’autre levée par le landamme Béat-Jacques de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben le 28 janvier 1689 ; mais il

n’en jouit que deux années entières j ayant été tué le jour de la Pentecôte 1706’, à la bataille de Ramillies, âgé de 45 ans j sans avoir contracté d’alliance : il fut inhumé dans l’église du village de FofT 5 . Béat-Francois, né à Zug le 3 février 1667, capitaine d’unei compagnie dans le régiment allemand de Greder le 30 octobre ïGyo, puis sur la démission de son beau-frère Béat-Jacques II de la Tour-Châtillon-Zur-Lauben, d’une autre compagnie dans le régiment dit Vieux-Stoppa le G février 1691, mort sans alliance le 19 août même année à Mons en Hainaut des biffures qu’il avoir reçues à la bataille de Steinkerque y âgé de 24 ans. G. Anne-Mari e-Thérè/è, née à Zug le 3 1er octobre 164S, morte à Zug sans erre mariée, js Anne, née à Zug le 12 juin 1^52, morte enfuit. 8.-Tomf, X. Partie ll . L