Page:More - Du meilleur gouvernement possible, ou, La nouvelle isle d'Utopie, 1789.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xx
Préface.

diſent que ſa mort fut celle d’un martyr. Il avait vécu à la Cour ſans orgueil, il mourut ſur l’échafaud ſans faibleſſe.

Thomas Morus était d’un tempérament flegmatique ; il avait l'air riant & l’abord facile. Peut-être s'eſt-il peint lui-même, ſans y penſer, ſous les traits du Cardinal Morton, ſon prédéceſſeur avant Volſey, à la place de Chancelier. Notre Savant faiſait preuve d’un zele extrême pour la Religion Catholique ; les Luthériens lui reprochent même de l'avoir pouſſé trop loin. Mais l'eſprit de parti ne les a-t-il pas égarés ſur le compte de ce célèbre magiſtrat ? Entre les Ouvrages les plus accrédités qu’il nous a laiſſés, on diſtingue celui dont j’offre ici la traduction. Le Perd Nicéron, dont tout le monde eſtime la connaiſſance & le vrai ſavoir, dit, en parlant de l’Utopie, que ſon ſyſtême, quoique répré-