Page:More - Du meilleur gouvernement possible, ou, La nouvelle isle d'Utopie, 1789.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
14
L'Utopie.

je vous jure qu’il n’en eſt point qui ne vous reçût à bras ouverts. Non ſeulement vous captiveriez toute ſon attention, en l’amuſant par le récit de cette multitude de choſes curieuſes & inconnues que vous avez été à portée de voir dans vos voyages ; mais encore vous lui ſeriez d’un grand ſecours, par votre expérience ; vous lui donneriez d’excellens conſeils, que vous appuieriez par des exemples frappans, qui, cités à propos, lui épargneraient peut-être bien des fautes : d’ailleurs, dans cette place éminente, vous feriez tout à la fois votre fortune, celle de vos proches & de vos amis. Quant à ce qui regarde mes proches, c'eſt ce qui m’inquiète le moins. Je penſe avoir rempli à leur égard, autant qu’il a dépendu de moi, tous les devoirs que le ſang & l’amitié m’impoſaient. A cet âge heureux où ma ſanté dans ſa fleur me permettait de m’élancer dans la carrière des plaiſirs, de me livrer à ces brillantes illuſions que la jeuneſſe ſaiſit & embraſe avec avidité, à cet âge, mon cher ami, je me ſuis dépouillé volontairement, en faveur de mes proches, de ces biens que de vieux avares, étendus déjà ſur le lit funéraire, regrettent à tel point de quitter, qu’ils voudraient pouvoir les enfermer avec