Page:Morin - Héroïsmes d'antan, victoires d'aujourd'hui, 1923.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

… Victoires d’Aujourd’hui



ET MAINTENANT voici que le Canada, admirablement civilisé, s’étend de l’Atlantique au Pacifique, des États-Unis à l’océan Arctique, et couvre une superficie de 3,729,665 milles. L’Européen qui le traverse s’étonne de ces vastes et riches régions qui séparent trois océans.

Pour ne citer que quelques chiffres, de Victoria à Dawson, la distance, par eau et par chemin de fer, est de plus de trois mille kilomètres ; celle de Québec au détroit de Belle-Isle est d’environ quinze cents kilomètres. De Halifax à Vancouver, c’est-à-dire d’un océan à l’autre, après cinq jours et demi en train rapide, le voyageur a franchi environ quatre mille milles anglais. D’autre part, de sa frontière du sud, les États-Unis, à l’océan Arctique, le Canada compte 1,600 milles… de telles étendues défient l’imagination et les explorateurs dont nous avons parlé dans la première partie de ce petit livre, ont certes donné à la civilisation des trésors tels qu’ils ne pouvaient eux-mêmes se les représenter.

Enfin, il n’est peut-être pas inutile, avant de commencer notre court voyage à travers le Dominion, d’ajouter que le Canada compte aujourd’hui près de neuf millions d’habitants, dont trois millions continuent avec fidélité le meilleur des traditions françaises.

L’on a accoutumé de diviser notre pays en cinq parties dont chacune a ses caractéristiques particulières : la région acadienne, formée par les provinces, dites Maritimes, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île du Prince-Édouard, ainsi que d’une partie de la rive sud du Saint-Laurent, dans la province de Québec ; la région des « terres basses » du Saint-Laurent ; la région des « terres hautes » de la chaîne des Laurentides ; puis, cette vaste plaine centrale que bornent, au sud, les États-Unis, au nord, l’océan Arctique, à l’est, les Laurentides, et à l’ouest, les Montagnes Rocheuses ; enfin, cette immense région montagneuse que nous venons de nommer.

Quel sol généreux, quelle fécondité, quelles richesses ! Nous énumérerons brièvement, plus loin, les trésors qu’offre chaque province — mines, forêts,