Page:Mousseau - L'envers du journalisme, 1912.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE XI


Un meurtre impuni



Voulez-vous répondre au téléphone, s’il vous plaît, Martin ; ça sonne. » Martin se leva et entra dans la logette du téléphone. Il sortit presque aussitôt, en disant : « c’est Beauséjour qui veut parler au journal. »

« Beauséjour, » c’était une ville, et Lebrun appela au téléphone le rédacteur qui s’occupait des nouvelles du dehors. Il demeura longtemps en conversation avec Beauséjour. Quand il sortit à son tour de la logette, il annonça qu’on venait de l’informer qu’un meurtre mystérieux venait d’être commis.

C’était la femme d’un docteur de l’endroit qui avait téléphoné la nouvelle. Un cultivateur avait été trouvé mort, près de sa grange, la tête criblée de plombs. Il avait été assassiné avec une arme ser-