Page:Mussotte - De la cellule normale et pathologique.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

cope une dissolution de soude ou de potasse, les cils reprennent leurs mouvements. La potasse et la soude agissent dans la production de ce phénomène par irritabilité ou par excitation. Chaque cellule à son mode d’irritabilité particulière, pour les unes c’est la soude, pour les autres ce sont d’autres corps. L’organisme renferme beaucoup d’agents physico-chimiques qui peuvent agir sur l’organisation des cellules, celles-ci pourront donc prendre dans le plasma les principes nécessaires à leur excitabilité.

La vie se résumant dans la fonction, la nutrition et la formation, si on excite une cellule, on réveille en elle une activité spéciale qui la rend propre à fonctionner, à nourrir et à créer d’autres parties. La vie de la cellule n’est donc due qu’à une excitation qu’elle puise dans les liquides organiques.


Rôle de la cellule dans la formation des tissus.

Nous avons vu que les cellules régissaient un certain territoire, qu’elles modifiaient le liquide qui les entourait, de façon à faire prendre à ce dernier les modifications qui lui étaient nécessaires à la création des tissus. D’autres fois, c’est dans le contenu de la cellule que ces phénomènes se passent. Les tissus sont alors formés par les métamorphoses successives des cellules, qui, s’accolant les unes aux autres, perdent peu à peu, par résorption et dans des directions