Page:NRF 11.djvu/427

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JOURNÉE DE TSOUSHIMA 421

qu'attendez-vous ? Votre talon glorieux vous fait mal et vous retarde.

Mais les hymnes s'élèvent. Le peuple chante et les cloches se répondent sur la ville.

L'heure du triomphe, Zinovei Petrovitch ! L'heure qui paie de tous les sacrifices ! Quelle joie dans votre cœur fidèle...

Dormez, dormez, n'écoutez pas le bruit que ►nt ces hommes sur le pont...

��Pierre de Lanux.

�� �