Page:NRF 1909 12.djvu/95

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JOURNAL SANS DATES 5I7

— Ne vas-tu pas te mêler de chercher comment Dieu compte ordonner l'avenir ? s'écrie Paré ailleurs, — les hon- nêtes gens n'ont qu'une devise : Fais ce que dois, advienne que pourra.

(A 182;

Il parle de de Thou comme d'un magistrat dont la gloire est un peu ternie par le rôle qu'il jouait alors...

... il sut que Monsieur de Thou avait accepté, ce qui fait une tache à sa vie, d'être un des juges du Prince de Condè, dit-il ailleurs. (p. 173).

Etre catholique, c'était être guisard.

Dès son entrée en charge, l'Hospital prit des mesures contre l'inquisition, que le cardinal de Lorraine voulait im- porter en France, et contrecarra si bien toutes les mesures antigallicanes et politiques des Guise, il se montra si bon Français, que, pour le réduire, il fut, trois mois après sa nomination, exilé à sa terre du Vignay, près d'Etampes.

(p. 166).

Enfin voici Calvin :

Calvin, qui ne se nommait pas Calvin, mais Cauvin, était le fils d'un tonnelier de Noyon. en Picardie. Le pays de Calvin explique jusqu'à un certain point /' entêtement mêlé de vivacité bizarre qui distingua cet arbitre des destinées de la France au seizième siècle. Il n'y a rien de moins connu que cet homme...

...Malgré le bonnet de velours noir qui couvrait cette énorme tête carrée, on pouvait admirer un front vaste et de la plus belle forme, sous lequel brillaient deux yeux bruns, qui dans tes accès de colère devaient lancer des Hammes.

�� �