Page:NRF 3.djvu/548

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


538 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAIS

par les balafres du dessin. Sans doute elle semble parfois peu disloquée et grimaçante, ses contours n'arrivent à et justes que par des répétitons et des surcharges, c'est ui justesse qui tremble, qui balbutie. Mais cette incertituc même, cette ondulation du trait, qui se refuse au ress rement, cette résistance de la matière à l'exactitude, h duisent en immobilité le geste fuyant de la forme. Le réseî flotte assez pour que la sensible présence prisonnière enc< palpite...

Cependant nous exigerons désormais de Rouault une plus stricte manière. Tant de ferventes études veulent aboutir à une réalisation définitive. Il faut que leur auteur se fasse assez fort pour envelopper la forme, sans qu'elle cesse de tressaillir, d'une peinture de plus en plus serrée et complète. Guys, loin de le diminuer augmentait le frémissement de ses figures en arrêtant leurs traits avec scrupule. — Déjà Rouault nous donne des céramiques qui sont des pièces achevées : la pléni- tude de ces nus assis au milieu de sourds paysages éclatants conseille d'attendre du peintre d'équivalentes beautés. J'ima- gine développées en d'amples toiles les indications des terres vernissées : grands corps de femmes debout et couchés parmi l'inquiétude d'un profond pays. Les nudités s'éclaireront de visages, les fonds s'établiront plus nettement. Jusqu'ici le peintre semble les obtenir, en dispersant fiévreusement la matière colorée et en se servant de sa distribution spontanée pour représenter les divers plans du paysage. Il se rendra maître plus complètement de sa couleur et, l'employant avec plus de décision, il fera plus anxieuses encore ces grandes teintes soufîrées, dont traîne la lueur au fond de ses " compo- sitions décoratives ".

J. R.

��LA PASSION SELON ST-JEAN, de J.S. Bach à la Société Bach.

C'est la musique de la contrition. Elle est possédée par la pensée du péché; elle s'accuse profondément; elle prie afin

�� �