Page:NRF 3.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHANSONS $Ç

Un très doux aveu sans parole Vibre comme un chant de viole,., Dans la nuit bleue et V ombre molle U astre s allume en girandole.

Et Ton quitte tout soin frivole Four goûter F aveu sans parole Qui vit et vibre et puis s'envole Dans la nuit bleue et l'ombre molle.

CHANSON

77 est doux de voir au lucide azur

L'oiseau qui s'envole léger ; Il est doux de voir le ru vif et pur

Et le beau jardin bocager.

Le soleil rayonne. Il flotte par Pair

Un arôme subtil et frais Et les arbres font un dôme d'or vert

lusqua V horizon des forêts.

Et la rose éclose est comme un brocart

Ou scintillent les diamants. Et le pampre lourd festonne avec art

Parmi de chauds bourdonnements...

Ah ! vite, oublions, oublions l'ennui,

Oublions la peine d'amour ! Allons nous ébattre avant que la nuit

Redescende au jardin du jour.

�� �