Page:NRF 7.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES ROMANS 283

faudra refaire la vie : non, non ! ce n'est plus la même chose, ce n'est pas le même jeu ! Les méthodes du savant font brusque- ment place au truc du prestidigitateur. Le bonhomme qu'on nous montre maintenant dans la vie, allant, parlant, tC est pas le même que celui dont nous avons vu naguère les membres épars sur la table d'opération. Il y a eu substitution.

Dans le laboratoire de M. Bourget les passions sont éventées. On les montre trop, on en parle trop. Elles ont perdu leur potentiel. Ce ne sont pas elles qui font le drame. Et d'aiUexirs, étant toutes dénoncées d'avance, elles n'ont pas à produire leurs preuves, à se manifester par l'action, qui n'est ici qu'un divertis- sement de l'analyse. Rien, ici, qui ressemble à l'entraînement de la découverte. C'est une théorie des événements et des per- sonnages, faite par l'auteur diaprés un drame qui s'est ailleurs déroulé, d'après une histoire vraie oii l'auteur n'est pas, où ne nous sommes pas après lui engagés, et qui est déjà refroidie, périmée.

M. Paul Boxirget sait tout. Son unique souci est de montrer qu'il sait tout, et de tout dire. Dès ses premiers livres, M. Paul Bourget savait tout de ce qui concerne le cœur humain. Or, depuis quelques années, il s'est fait d'intrépides certitudes sur les réalités morales, sociales et métaphysiques. Sa psychologie s'est aggravée d'une philosophie. De sorte que son esprit géné- ralisateur ne connaît plus d'entraves. Au dossier de ses person- nages — fût-ce dans une simple nouvelle — il trouve le moyen de verser la somme de ses lectures. Si bien que ses récits et ses dialogues ne sont pas seulement hachés de notations et remar- ques savantes dans le goût de celle-ci : " La première fureur de la jalousie l'aurait peut-être conduit au meurtre. Son teint brouillé l'indiquait assez : chez lui, la place la plus faible, ce locus minons resistentiae dont parlait le médecin classique, était le foie. "... mais encore d'apophtegmes et de sentences, de professions de foi, d'apostrophes et d'invectives, de prosopopées et de méditations historiques.

�� �