Page:NRF 7.djvu/325

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 3 I 9

dans la Revue^ un article de Miss Doris Gunncll sur PAbbey Théâtre de Dublin où sont jouées les pièces nationalistes irlan- daises de Yeats, de Synge et de lady Gregory,

dans la Phalange, des vers en grand nombre, des chroniques de Jean Royère, de Marcel Rey, de Léon Bazalgette qui célèbre comme il convient Charles de Coster et la merveilleuse Légende de T'tll Ulenspiegel,

dans l Occident, quelques nobles pages de François-Paul Alibert, P Energétique ou la vertu de P Hiver,

dans la Revue d'Europe et d^ Amérique, le Péril Rose, une étude où M, Jaudon dénonce, une fois de plus, la nocivité des romans de Madame de Ségur,

dans r Effort, l'enquête sur l'irrédentisme français en Bulgarie.

Signalons enfin que la Revue Critique change de format et va s'enrichir de chroniques régulières,

que la Petite Gazette Aptésienne cessant de paraître, ses colla- borateurs vont fonder la Revue Nouvelle des Lettres Françaises, recueil trimestriel de littérature, qui paraîtra à Paris, chez Edouard Mlgnot,

que V Amitié de France, trimestrielle, va être complétée par les Cahiers de l'Amitié de France, dont le premier numéro (janvier 191 2) contient deux fragments inédits d'Ernest Hello, et réunit les noms de Georges Dumesnil, Francis Jammes, H. Brémond d'Ars et Robert Valléry-Radot,

et que La Revue Alsacienne illustrée, qui depuis douze ans lutte si vaillamment pour l'intégrité du patrimoine alsacien, vient de créer un nouveau périodique destiné à rendre plus vaste et plus fertile son champ d'action : les Cahiers Alsaciens.

��LES GRANDES NOUVELLES.

Du Temps :

" M°if Maeterlinck est arrivée mercredi soir à New- York,

�� �