Page:NRF 7.djvu/466

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


460 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Au reste, il faut le dire en fermant ce débat, nulle forme d'art, fût-ce la plus sommaire, qui ne soit née d'un effort indi- viduel ; et condamner sous le nom de byzantinisme toute inno- vation, c'est condamner le principe de l'art et l'art lui-même : l'art populaire d'aujourd'hui qui fut un art savant aux origines ; l'art savant d'aujourd'hui qui sera l'art populaire des temps futurs.

Si un créateur de rythmes n'est pas tenu de se doubler d'un technicien, il n'a pas le droit de mépriser l'effort de ceux qui s'ingénient à analyser la technique. L'essai de M. de Souza " Du Rythme en Français " paru chez l'éditeur Welter, est un livre qui le regarde. L'examen approfondi que mérite cet essai dépasserait le cadre de notre chronique et du reste, supposerait de notre part des connaissances scientifiques que nous ne possé- dons pas. Nous jugeons pourtant nécessaire, (sans pour cela entrer dans la discussion, que le ton même de l'auteur, souvent brutal à force de passion, pourrait nous rendre difficile) de résumer l'esprit du livre et de prendre acte de ses conclusions dans ce qu'elles nous apportent de plus neuf, de plus décisif et de plus urgent.

On sait que M. de Souza, aidé des expériences de M. l'abbé Rousselot, défend la cause de l'accent dans la langue française et considère le vers français, sous toutes ses formes, de la plus libre à la plus resserrée, de la plus vague à la plus apparem- ment fixe, comme conditionné nécessairement par une systé- matisation plus ou moins consciente de l'accent dans le discours. Je n'énumérerai pas à nouveau les souples catégories où il classe ingénieusement les divers modes rythmiques ; nous l'avons déjà fait ici lorsque l'ouvrage parut fragmentairement en revue; elles nous découvrent toute l'ampleur du champ dont les poètes d'aujourd'hui disposent. Je ne pourrai que signaler aussi l'intérêt des notes techniques qui s'ajoutent à l'essai et qui éclairent curieusement les questions de l'e muet, de la quantité et de la durée. Là n'est pas le plus important.

�� �