Page:NRF 7.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


84 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Jalouse ! Mais elle fait toujours ce que tu veux.

Eh bien ! elle se mariera la première, et tu te marieras, toi aussi, après !

Et du reste, il est trop tard, car le père va s'en aller, oh, que je suis triste 1

Il est allé parler à Violaine et il va chercher Jacques.

M ARA. — C'est vrai ! Va tout de suite ! Va-t- en tout de suite !

LA MÈRE. — Où cela ?

MARA. — Mère, voyons 1 Tu sais bien que c'est moi 1 Dis-lui qu'elle ne l'épouse pas, maman !

LA MERE. — Assurément je n'en ferai rien.

MARA. — Répète-lui seulement ce que j'ai dit. Dis-lui que je me tuerai. Tu m'as bien entendue ?

(Elle la regarde fixement)

LA MÈRE. — Ha !

MARA. — Crois-tu que je ne le ferai pas ?

LA MÈRE. — Si fait, mon Dieu !

MARA. — Va donc !

LA MÈRE. — O Tête!

MARA. — Tu n'es là-dedans pour rien. Répète-lui seulement ce que j'ai dit.

�� �