Page:Nicolet - Le Martyr de Futuna.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


APPROBATIONS DE LA PREMIÈRE ÉDITION



LETTRE DU T. R. P. FAVRE
SUPÉRIEUR GÉNÉRAL DE LA SOCIÉTÉ DE MARIE

Sainte-Foy-lès-Lyon, le 29 septembre 1883.
Mon cher Père,

J’éprouve le besoin de vous adresser mes félicitations et mes remerciements pour la vie du Vénérable Père Chanel que vous venez d’écrire.

Quoique indisposé j’ai pu parcourir la plus grande partie de ce travail et j’en ai été très content. Le style en est simple et convenable, et la vie du Vénérable telle que vous la racontez, m’a vivement intéressé et édifié. Je ne doute pas qu’elle ne produise le même effet sur la plupart des personnes pieuses qui la liront. Il est à propos de la faire imprimer et de la publier le plus tôt possible ; elle ne peut que servir la cause de la Béatification que nous attendons dans un avenir plus ou moins prochain. Elle réjouira surtout nos missionnaires de l’Océanie, qui ont tant besoin de consolations et d’encouragement…

Tout à vous en Jésus et Marie,

Julien Favre, Supérieur général.

ÉVÊCHÉ
Saint-Brieuc, le 14 octobre 1884.
DE
SAINT-BRIEUC et TRÉGUIER
Mon Révérend Père,

Monseigneur l’Évêque de Saint-Brieuc a bien voulu me confier le soin d’examiner la Vie du Vénérable Père Chanel que