Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/120

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dans leur for intérieur ils envoient au diable toute philosophie et toute science. - ·

Mais, en admettant que cette nuée de mauvais philon sophes soit ridicule — et qui donc ne l’admett1·a pas ’ ?.dans quelle mesure peuvent-ils aussi ’être considérés comme dangercuœ ? Pour le dire en deux mois’ : par le fait qu’ils font de la philosophie une chose ridicule. p Tant que subsistera la caste des faux penseurs reconnus ’par l’État, toute action en grand d’un, e philosophievéritable sera rendue vaine ou du moins entravée, et cela, qu simplement parla malédiction du ridicule que se sont ’ attiré les représentants de cette grande cause, et qui ’ touche la cause elle-même. Une des revendications de la culture consiste précisément à soustraire la philosophie - à tout contrôle de l’État et de l’Université et dléviter à ceux-ci la tâche insoluble de distinguer entre la philosophie vraie et la philosophie apparente. Laissez doncles

  • philosophes penser en liberté, refusez-leur· toute pers- - ’

pective dÉune situation, tout espoir de prendre rang dans une position sociale, neles stimulez paspar un traitement ; mieux encore : perséentez-les, regardez-les avec défa- ’ veur et vous assisterez li des choses miraculeuses Alors ’ »= ils se disputeront pour trouver asile çàet là, les pauvres · philosophes apparents l L’un trouvera une cure paste- ï rale, l’autre un poste dïnstituteurjcelui-là ira se fourrer dans la rédaction d’un journal, un autre écrira des livres classiques pour pensionnats de jeunes lilles. Le plus ”raisonnable s’attelle à la charrue, le plus vaniteux ira à ·· la cour. La place s’est ainsi vidée comme par enchantement, les oiseaux ont quitté leur nid, car il est facile ’VV, ride se débarrasser des mauvais philosophes, il suffit de