Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dont il est sorti· il lui faut être en état de uerre ne’vl· = y Q, v§ , s’·«’

’ménager ni les —hommes ni les choses, bien qu’il souffre lui aussi des blessures qui leur sont faites ; il sera méconnu et passera longtemps pour l’allié des puissances ’ï -..

qu’1l exècre ; malgré sa soif de justice et quo1qu’1l mette à son jugement une mesure humaine, il devra être injuste. Mais il pourra s’encourage-er et se consoler avec v iesaparoles dont se servit un jour Schopenhauer, son · grand éducateur : ’, ’ ’. *

Une v1e heureuse est lmp0SS1blB·LB but suprême È s que l’homme peut atteindre est une’car-rièn’e héroïque. 3 Celui-là l’accomplit qui, de n’importe quelle vfaçon et · lidans nimporte quelle circonstance, lutte avec les plus », n, ’ ·. 3. Aîgzêïïgïîi

grandes difficultés pour ce qui peut, de quelque façon É que ce soit, profiter à tous et qui finalement remporte la victoire, sans être autrement récompensé, ou en l’étant mal ; Alors il finira par demeurer pétrifié, mais comme — · ·.

le prince dans le Re corve de GOZZI, en une att1tudenoble et avec des gestes héroïques. Son souvenir de- · meurei et sera célébré comme celui d’un héros ; sa vo- UÉ, .-i.i lonté, mortiüée durant toute sa vie par la peine et le travail, la mauvaise fortune et Pingratitude du monde, -s’éteint dans le nirvana. »

Une pareille carrière héroïque, sans oublier les mor*. ’ · ° ·

txûcatnons qu’elle comporte, ne correspond pas, à vrai dire, aux conceptions, médiocres de ceux qui lui con- of sacrent le plus d’éloquence, qhi, célèbrent des fêtes en mémoire des grands hommes et qui si imaginent que le grand homme est grand comme ils sont petits, par grâce " spéciale, pour leur propre plaisir, ou par le moyen d’un mécanisme spécial dans une obéissance aveugle à une