Page:Noël - Fin de vie (notes et souvenirs).djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Telles ont été, cette année, mes pensées du vendredi saint, en allant à Vascœuil.

Mais, que parlé-je de tombes et de morts, alors que partout on sent passer sur le monde un souffle de renouveau ?


XIV


Deux ou trois journaux recommencent doucement à parler de la manifestation du 1er mai ; ils en parleront tous dans un mois ; mais si le mouvement doit s’étendre, s’il doit prendre une importance encore imprévue à cette heure, ça ne paraît pas devoir être le fait des organisateurs actuels. En cette fédération de tous les travailleurs du globe, combien parmi les chefs ne voient et ne verront que le petit groupe, la petite église, et de qui jamais l’intelligence et le cœur ne s’élargiront jusqu’à la conception d’une fraternité inexclusive !

Qu’y a-t-il pour qu’en ce moment tout le monde envoie à la France son sourire ? Le Pape, les empereurs de Russie et d’Allemagne, tous s’empressent autour de nous… C’est un grand point, et qu’on